Permathème samedi 10 décembre 16h. (Nos ?) stratégies vs. No strategy ?

Permathème samedi 10 décembre à 16h :

(Nos?) stratégies vs. No strategy vs. No strategy

Se vautrer moins fort quand ça  pète.

Quelles pistes suivre quand les lignes se brouillent ou face aux injonctions à choisir son camp ? D’ailleurs quel est « notre » camp, et existe-t-il un « nous » politique ? Quelle alternative au « nous » originel, aux généalogies politiques enfermantes ou à l’essentialisme stratégique ? comment les écarts et l’hétérogénéïté peuvent-ils être fructueux ? Comment disputer sans céder au conflit systématique ? Comment se situer sans être assigné.e ni assigner ? Enfin, comment résonnent ensemble nos corps et les discours en circulation pour produire une politique parcellaire qui ne cartographie pas tout ?

Cette permathème sera l’occasion d’affiner nos points de vue, d’éclaircir notre pensée, d’expliciter nos positions pour répondre à ces questions de la manière la plus politique possible.

 

« On n’est pas une cellule ou une molécule – ou une femme, un colonisé, un manœuvre et ainsi de suite – parce qu’on pense voir, et voir depuis ses positions d’un œil critique. « être » est beaucoup plus  problématique et contingent. Aussi on ne peut déménager vers quelque point d’observation que ce soit sans devenir responsable de ce mouvement. La vision est toujours une question du pouvoir de voir – et peut-être de la violence implicite de nos pratiques de visualisation. […] C’est également valable quand on témoigne depuis la position de « soi même ». »

Dona Haraway, Savoirs situés : la  question de la science dans le féminisme et le privilège de la perspective partielle, 1988

Les perm’à’thème sont des moments pour partager nos connaissances et questionnements, réfléchir à plusieurs sur des sujets politiques et remettre en cause ce monde. Pour enrichir le débat et affûter nos critiques, chacun-e peut venir avec un bout de texte à lire ou à faire lire, avec la langue bien pendue ou au contraire avec l’envie de la laisser dans sa poche, avec les oreilles grandes ouvertes et l’envie d’affiner ses arguments.

 

En novembre au Kiosque

 

Des permanences :novembre au kiosque
jeudi 17 à 17h,
mercredi 23 à 17h
et jeudi 24 à 18h

ateliers de français le lundi à 18h30 et le samedi à 11h30

Assemblée du kiosque le vendredi 18 à 16h30

Des perm’à’thème
Les perm’à’thème sont des moments pour partager nos connaissances et questionnements, réfléchir à plusieurs sur des sujets politiques et remettre en cause ce monde. Pour enrichir le débat et affûter nos critiques, chacun-e peut venir avec un bout de texte à lire ou à faire lire, avec la langue bien pendue ou au contraire avec l’envie de la laisser dans sa poche, avec les oreilles grandes ouvertes et l’envie d’affiner ses arguments.

jeudi 17 novembre à 18h : Perm’à’thème contre la démocratie
On entend souvent qu’en réalité, nous ne serions pas en démocratie, que la Vraie Démocratie est à construire, et que le(s) gouvernement(s) ment. Et pourtant… c’est une des particularités de la démocratie même que de se prétendre perfectible, et c’est une des particularités intrinsèques au scrutin et à la représentativité que de prétendre prendre en compte toutes les voix, ou la majorité. Retrouvons nous pour analyser en quoi nous sommes bien en démocratie, et en quoi nous n’y sommes pas bien.
(début de la permanence à 17h).

« Toute critique du principe démocratique fera naître le soupçon de flirt avec des oppositions réactionnaires ou fascistes. Car pour presque tout un chacun, le moins pire des régimes, c’est la démocratie, cet empire du moindre mal. Mieux valent des maux relatifs que le mal absolu. Et mieux vaut le mal commis au nom du bien que le mal commis pour le mal : le premier, au moins, on peut le corriger. Le dictateur torture. Le démocrate torture en réglementant la torture. »
(Gilles Dauvé et Karl Nesic, Au-delà de la démocratie).

L’idéologie démocratique est construite de telle façon qu’elle se veut non critiquable et indépassable. Et pourtant… depuis les campagnes électorales jusqu’au vote comme « expression de la volonté populaire », en passant par les modes de scrutin, on peut démonter un par un les arguments démocratiques pour faire tomber ce contrat social de son sacro saint piédestal.

Des idées de textes qui donnent des idées :
Mort à la démocratie de Léon de Mattis, en ligne ici.
des textes de Gilles Dauvé et Karl Nesic ici.
ou encore quelques courts textes .

mercredi 23 novembre à 18h : Perm’à’thème à propos de justicesvacanciers-regardant-la-justice-au-loin

Crève la justice !
Questionner radicalement nos rapports, nos conflits et les aggressions qui peuvent en découler est primordial pour éviter de s’en remettre aux flics et aux institutions mais aussi pour anticiper certaines situations. On parle souvent de justice sociale voir de justice réconciliatrice, certain.es demandent vérité et justice, la justice serait réparatrice. Des mots qui questionnent voir provoquent un peu d’urticaire chez certain.es d’entre nous parce qu’ils peuvent entrer en contraddiction avec nos principes anarchistes et anti autoritaires (dénonciations, judiciarisation, punition…). Pour autant la « gestion » ou prise en charge des situations et des conflits, parfois en amont, parfois seul.e ou collectivement, valent la peine d’être discutés, sans pour autant prétendre à trouver une méthode ou une solution implaccable face à la complexité et à la multiplicité des conflits qui nous traversent.

Quelques textes autour du sujet
1) Pour régler les comptes (Revue Salto numéro 4 août 2014)
2) Pourquoi faudrait-il punir ?(Catherine Baker)
3) Jour après jour (Violences entre proches – apporter du soutien et changer les choses collectivement)
4) Lavomatic Lave ton linge en public (dispo sur infokiosques.net)

Vendredi 2 décembre à 18h : soirée d’info sur la lutte contre la THT en Haute Durance

tht-en-bikini
Présentation par le collectif No THT 05. Infokiosque, grignotages en soutien.
Depuis plusieurs années, la lutte contre les lignes à Très Haute Tension entre Gap et Briançon s’intensifie. Les travaux ont commencé à l’automne dernier. Au delà des recours juridiques, des collectifs, des individus s’organisent face à ce projet : manifestations, blocages et sabotages se sont multipliés pour tenter de ralentir, de visibiliser les travaux et la lutte ces derniers mois.

Le mouvement contre ce projet a de nombreuses facettes. Des personnes, des associations, des collectifs assez différents s’y retrouvent et apprennent ensemble à refuser, à résister, à lutter. Des pratiques très variées se croisent et s’entremêlent (de la lettre au président de la république au sabotage nocturne).

La critique des lignes THT ne doit pas se limiter à une défense d’un territoire, mais à la critique du système énergétique donc du capitalisme et de l’Etat. C’est à ce moment là, qu’elle pourrait devenir une lutte offensive qui s’attaquerait aux infrastructures à venir et existantes.

Les lignes THT ne passeront pas!

Lecture en arpentage du livre « les Chasses à l’homme » de Grégoire Chamayou

Dimanche 2 octobre à 14h :   Lecture en arpentage du livre  
Les chasses à l’homme de Grégoire Chamayou.
Chasse aux esclaves fugitifs, aux Peaux-Rouges, aux peaux noires ;
chasse aux pauvres, aux apatrides, aux Juifs, aux sans-papiers :
l’histoire des chasses à l’homme est une grille de lecture de la
longue histoire de la violence des dominants. Ces chasses ne se
résument pas à des techniques de traque et de capture : elles
nécessitent de tracer des lignes de démarcation pour savoir qui est
chassable et qui ne l’est pas.
Si la chasse à l’homme remonte à la nuit des temps, c’est avec
l’expansion du capitalisme qu’elle s’étend et se rationalise.
L’arpentage est une méthode de lecture collective issue de la
culture ouvrière. Il s’agit de découvrir à plusieurs un ouvrage, en vue
de son appropriation critique, pour nourrir l’articulation entre
pratique et théorie.

L’arpentage est une méthode de lecture collective issue de la
culture ouvrière. Il s’agit de découvrir à plusieurs un ouvrage, en vue
de son appropriation critique, pour nourrir l’articulation entre
pratique et théorie.

Permanence exceptionnelle du Kiosque le Jeudi 7 Juillet

Cet été, le Kiosque est fermé. Finies les projs, les discussions et les temps de lecture…
La réouverture se fera en Octobre avec un programme chargé, un nouveau texte de présentation et une bibliothèque rangée de fond en comble.

En attendant la rentrée, on propose quand même à celles et ceux qui le veulent de passer profiter d’une permanence exceptionnelle ce Jeudi 7 Juillet de 18h à 20h30.

Ca sera l’occasion de venir lire des brochures sur place, emprunter ou rendre des bouquins, boire un jus de canneberge ou squatter les ordinateurs pour faire sa déclaration trimestrielle à la caf…Quoi qu’il en soit, vous êtes les bienvenuEs !

D’autres permanences auront peut-être lieu durant l’été, elles seront annoncé (peut-être parfois au dernier moment) sur le blog ainsi que sur MIA

Le Kiosque Belle de Mai
38 Rue Clovis Hugues
13001 Marseille

Programme du Kiosque juin 2016

CinéMinots :

Samedi 18 juin à 13h

Fantastic Mr. Fox, renard rusé, Madame Fox, leur fils Ash et le cousin Kristofferson défient trois méchants fermiers. Film d’animation réalisé par Wes Anderson (Scénario de W. Anderson et N. Baumbach), d’après le livre de Roald Dahl. 87 minutes, à partir de 6 ans.

Lecture en arpentage :

Dimanche 19 Juin à 14h30 (on commencera la lecture à 15h) lecture en arpentage du livre « Les chasses à l’homme » de Grégoire Chamayou.

Chasse aux esclaves fugitifs, aux Peaux-Rouges, aux peaux noires ; chasse aux pauvres, aux exilés, aux apatrides, aux Juifs, aux sans-papiers : l’histoire des chasses à l’homme est une grille de lecture de la longue histoire de la violence des dominants. Ces chasses ne se résument pas à des techniques de traque et de capture : elles nécessitent de tracer des lignes de démarcation parmi les êtres humains pour savoir qui est chassable et qui ne l’est pas. Aux proies, on ne refuse pas l’appartenance à l’espèce humaine : simplement, ce n’est pas la même forme d’humanité. Mais la relation de chasse n’est jamais à l’abri d’un retournement de situation, où les proies se rassemblent et se font chasseurs à leur tour.
Si la chasse à l’homme remonte à la nuit des temps, c’est avec l’expansion du capitalisme qu’elle s’étend et se rationalise. En Occident, « de vastes chasses aux pauvres concourent à la formation du salariat et à la montée en puissance d’un pouvoir de police dont les opérations de traque se trouvent liées à des dispositifs d’enfermement… Le grand pouvoir chasseur, qui déploie ses filets à une échelle jusque-là inconnue dans l’histoire de l’humanité, c’est celui du capital. »

L’arpentage est une méthode de découverte à plusieurs d’un ouvrage, en vue de son appropriation critique, pour nourrir l’articulation entre pratique et théorie. Méthode de lecture collective issue de la culture ouvrière (cercle ouvrier) puis réutilisée par les praticiens de l’entrainement mental pendant la seconde guerre mondiale par des résistants.

 

Cinéclub :

Après le burn-out du mois de mai, voici venu le mois de la «folie». Cinq films sur les fous, les folles, les déviantes, les anormaux, les marginales, les perché.e.s et les chéper.e.s… L’occasion d’interroger la norme, l’institution psychiatrique et l’enfermement.

Jeudi 02/06 à 20H : SHOCK CORRIDOR de Samuel Fuller (USA), 1963 (101 min).
Ambitieux, le journaliste Johnny Barrett entend décrocher le Prix Pulitzer.
Pour cela, il se fait interner dans un hôpital psychiatrique où il enquête sur une affaire de meurtre.
Jeudi 09/06 à 20H : SAN CLEMENTE de Raymond Depardon et Sophie Ristelhueber (France), 1982 (100 min).
Les patients de l’asile de San Clemente déambulent sous le regard complice de la caméra de Raymond Depardon. Caméra à l’épaule, souvent filmé en plan séquence, ce film est une évocation poétique de la vie dans cet ancien monastère converti en asile psychiatrique.
Jeudi 16/06 à 20H : JE SUIS UN CYBORG de Park-Chan Wook (Corée du Sud),
2006 (105 min).
Internée, Young-goon est persuadée d’être un cyborg. Elle refuse de s’alimenter préférant sucer des piles et parler aux distributeurs automatiques.
Il-Soon pense que tout va bien ! Grâce à son pouvoir qui lui permet de voler les qualités des gens qu’il observe, il est le seul à la comprendre. En tombant fou amoureux d’elle, il va tenter de la ramener à la réalité…
Jeudi 23/06 à 20H : LE PLEIN PAYS d’Antoine Boutet (France), 2009 (58 min).
Un homme vit reclus depuis trente ans dans une forêt en France. Il creuse en solitaire de profondes galeries souterraines qu’il orne de gravures archaïques. Elles doivent résister à la catastrophe planétaire annoncée et éclairer, par leurs messages clairvoyants, les futurs habitants.
Le film raconte cette expérience en marge de la société moderne, affectée par la misère humaine et la perte définitive d’un monde parfait.
Jeudi 30/06 à 20H : UNE FEMME SOUS INFLUENCE de John Cassavetes (USA), 1974 (155min)
Contremaître sur les chantiers, Nick est submergé de travail et ne peut rentrer chez lui pour la nuit. Après avoir laissé ses enfants à sa mère, sa femme Mabel est déprimée. Écrasée par le poids de sa famille et les conventions de la société, elle glisse doucement vers la folie…

Programme du cinéclub en pdf : programme cineclub juin 2016

 

En cette période de mouvement social / Discussions sur l’Autodéfense en manif et garde-à-vue !

c42c7a40ddf456a463eccdf8a945c5Rencontre/Discussions pour s’organiser autour de la question sur l’autodéfense en manif et garde-à-vue Dimanche 3 avril à 17h au local du « kiosque » Au 38 rue Clovis Hugues
13003 Marseille (belle de mai)
Échange et techniques,témoignages,conseils pratiques…
La répression chercher à isoler et diviser.Elles s’abat souvent au hasard sur quelques un-e-s pour frapper l’ensemble du mouvement.Elle fonctionnera d’autant moins que nous serons outillé-e-s et solidaires.
Quelles sont mes/nos limites et possibilités
Qu’est-ce que j’emmène en manif ?
Et si les flics nous chargent ?
Et en garde-à-vue

PROGRAMME DU KIOSQUE /FÉVRIER 2016

KIOSQUE FEVRRégulièrement au kiosque (Donc ce mois-ci …aussi )

Permanences de la bibliothèque: Le jeudi de 17h à 20h et le samedi de 15h à 18h.
Atelier de français : Le lundi à 18h30 et le samedi à 11h
Atelier langue des signes (LSF) : Vendredi 26 à 18h et dimanche 28 à 15h

Et pour compléter ce mois… du cinoche, de la discut ect …

Atelier d’écriture de lettres aux prisonnier(e)s /Dimanche 14 février à 14h
Viens leur écrire des lettres, écouter des émissions de radio anticarcérales et lire des lettres/déclarations de prisonnier-e-s !

Ciné-club enfants/ Samedi 27 à 13h

« Paddington« de Paul King, 2014 (95 min).
Paddington est un petit ours migrant. Passager clandestin du « fin
fond du Pérou » jusqu’à Londres. Sans-papier, sinon une étiquette
au cou : S’il vous plaît, veillez sur cet ours. Merci.
Depuis 1958, ses aventures, écrites par M. Bond, ont fait rire des
générations d’enfants. Le film de P. King est tout aussi désopilant,
pour traiter de ce qui nous touche : rêver d’une vie meilleure, partir,
s’adapter à un nouveau pays.

Présentation du guide Face à la police / face à la justice/ 12122433_1642565252685072_3612144564787215790_nSamedi 27 à 18h30
Le guide d’autodéfense juridique paru pour la 1ere fois en 2007 aux éditions l’Altiplano a été repris, actualisé et augmenté par le collectif Cadecol.
Ce guide donne des outils pour assurer sa défense, sans se cantonner à l’aspect légal .Le but est aussi d’éviter de laisser l’individu isolé face à la justice.
Face à la police / face à la justice n’imagine pas que connaître la
procédure pénale soit une garantie absolue pour celles et ceux qui se sont fait arrêter. Mais décrypter son langage et son idéologie permet de se repérer dans les méandres des dispositifs de répression.
Des exemplaires du guide seront disponibles à prix libre lors de la soirée.

Assemblée du kiosque : Dimanche 21 à 14h

Toutes les activités sont gratuites ou à prix libre

PROGRAMME JANVIER 2016

Anti-ProgressAtelier de français :Tous Les mardi à 18h30 et les samedi à 11h

Atelier langue des signes (LSF):Vendredi 22 janvier et 29 janvier à 18h

Permanences de la bibliothèque:Tous Les jeudi de 17h à 20h et les samedi de 15h à 18h.

Jeudi 14 janvier à 16h : Permanence et discut’
Autour de chocolats et thés, une discussion sans prétention sur nos
usages de l’argent, nos galères et nos solutions individuelles et
collectives, nos débrouilles, nos idées et nos réalités.

 

Jeudi 14 janvier à 20h : Ciné-club :
« Aguirre, la colère de Dieu » de Werner Herzog, 1972 (93 min).
16è siècle. A la recherche du mythique Eldorado, Aguirre, un
conquistador illuminé, s’enfonce avec ses hommes dans la profondeur de la jungle amazonienne…

Samedi 16 janvier à 14h : Projection enfants :
« Là-haut » de Pete Docter et Bob Peterson, 2009 (141 min).
Il raconte l’histoire du veuf octogénaire qui, grâce à des ballons
gonflés à l’hélium, envole sa maison vers l’Amérique du Sud accompagné du jeune scout Russell (Jordan Nagai) pour accomplir une promesse qu’il avait faite à sa femme décédée.

Jeudi 21 janvier à 20h : Ciné-club :
« Los Porfiados » de Mariano Torres Manzur, 2002 (90 min).
En Amérique du Sud, un petit mouvement révolutionnaire projette de lancer une action retentissante. Artémio, un ancien rémouleur, rejoint les autres membres : un intellectuel révolutionnaire, un militaire au chômage, un joueur invétéré, un retraité anarchiste et une jeune étudiante française… Un huis-clos qui mêle burlesque et satyre, caricature et justesse…
Précédé par /« Le trop petit prince » , de Zoia Trofimova, 2001(7min30)
Suivi de /« Les fées de Blackheats woods », de Ciaran Foy, 2006(4min30)

Samedi 23 janvier à 18h : Rencontre avec une maison d’édition marseillaise et ses textes : SICANIA, édition marseillaise auto-gérée, présente ses auteurs:
Francine Clavien, Marion De Dominicis, Marcin Kurek, Serge Rocca,Didier Romagny, Anne de Sète. Lectures de textes, échanges.
Plus d’infos : http://association-sicania.fr/

Jeudi 28 janvier à 20h :Ciné-club :
« Nous nous sommes tant aimés ! »de Ettore Scola, 1974 (124 min).
Trois camarades, frères d’armes pendant la résistance, attachés à
un idéal de justice et de progrès social, célèbrent la fin de la guerre et la chute du fascisme en Italie. Gianni termine ses études de droit,Nicola enseigne en province, Antonio se retrouve modeste brancardier. C’est une période d’espoir et d’euphorie. La vie va les séparer et le temps grignoter l’enthousiasme…

La Soirée de présentation et de discussion sur la lutte contre les lignes THT en Haute-Durance (05) est en cours d’organisation La date sera communiquée trés prochainement sur ce blog, elle se tiendra apriori mi février
« Depuis plusieurs années,la lutte contre les lignes à Très Haute Tension entre Gap et Briançon s’intensifie.Cette automne les travaux ont commencé. Au delà des recours juridiques,des collectifs,des individus s’or-ganisent face à ce projet.Le mouvement a de nombreuses facettes et des pratiques très variées se croisent et s’entremêlent.La critique des lignes THT ne se limite pas à la défense d’un territoire,c’est aussi la critique du sytème énergétique donc du capitalisme et de l’Etat. »

Entré libre et Prix-libre -infokiosque- documents vidéos ou sonores- repas vegan

Dimanche 24 janvier à 14h :Assemblée du kiosque

Info/Toutes les activités du kiosque sont gratuites ou à prix libre en soutien à des luttes pour que l’argent ne soit pas un critère d’accès.

PROGRAMME DECEMBRE 2015

Cours de langues :

Français, tous les mardi à 18h30 et tous les samedis à 11,(arrêt imagesdes cours sur la périodes du 16/12 au 03/01).
Italien, tous les mercredi à 18h30.

Atelier de langue des signes(LSF):Vendredi 11/12 à 18h et Vendredi 18/12 à 18 h

Atelier écriture/découpage: Dimanche 13/12 à 17h

Permanences de la bibli: tous les jeudis de 17h à 20h, tous les samedis de 15h à 18h.

Ciné club :

…Jeudi 03/12 à 20H « Des nouvelles du bon Dieu » ,de Didier Le Pêcheur, 1996 (100 min) (Un dénommé Nord et sa compagne Evangile écument une morne province à la recherche de Dieu et en quête de réponses à un tas de questions fondamentales.

…Jeudi 10/12 à 20H « La Voie lactée » ,de Luis Buñuel, 1969 (101 min) (Deux pèlerins décident de se rendre à pied à Saint-Jacques-de-Compostelle en partant de Paris. En chemin, ils font de nombreuses rencontres inattendues..)

…Jeudi 17/12 à 20H « Monthy Python« : La Vie de Brian ,de Terry Jones, 1979 (92 min) (À l’annonce de la naissance du Christ, les Rois mages se dirigent vers Bethléem, chargés de présents. Ils se trompent d’étable et découvrent le petit Brian. 33 ans plus tard, Brian, devenu un jeune homme, rejoint le Front du peuple de Judée pour lutter contre l’occupant romain.)

film en journée pour minots:

Jeudi 24/12 à 14h , »Là Haut« , 2009 et réalisé par Pete Docter (Monstres et Cie), et Bob Peterson.Il raconte l’histoire du veuf octogénaire qui, grâce à des ballons gonflés à l’hélium, envole sa maison vers l’Amérique du Sud accompagné du jeune scout Russell (Jordan Nagai) pour accomplir une promesse qu’il avait faite à sa femme décédée

Et enfin Dimanche 20/12 Assemblée du kiosque à 14h