Monthly Archives: janvier 2017

Cinéclub : Miracle à Milan de V. De Sica Jeudi 2 février à 19h30

Miracle à Milan, de V. De Sica et C. Zavattini (Italie, 1h35min)

Miracle à Milan (Miracolo a Milano) est un film italien de Vittorio De Sica et Cesare Zavattini, sorti en 1951. Conte poétique dans lequel s’affrontent pauvres et riches. Les clochards d’un bidonville de Milan sont menacés d’expulsion par un homme d’affaires qui a découvert du pétrole sur leur terrain. Ce film a obtenu la palme d’or au festival de Cannes en 1951.

ouverture du local à 17h
prochaine permanence jeudi 16 février de 17 à 20h.

En Janvier au Kiosque

Régulièrement au  Kiosque
Atelier de LSF : jeudi 5 Janvier à 18H
Cours de francais : le lundi à 18H30
le samedi à 11H30
Cours d’arabe : le mardi à 18h
Assemblée du kiosque vendredi 13  à 18H30
pour proposer un atelier ou une activité.

Dimanche 15 Janvier à 13H :
Lecture en arpentage du livre Le passé, modes d’emploi d’Enzo Traverso.

L’industrie culturelle, les musées, les commémorations, les programmes éducatifs contribuent à faire de la mémoire du passé une sorte de religion civile de nos sociétés contemporaines. Cette religion remplit souvent une fonction apologétique:conserver souvenir des totalitarismes pour légitimer l’ordre libéral, occuper les territoires palestiniens pour empêcher un nouvel Holocauste, envahir l’Irak pour ne pas répéter Munich… Mais il est d’autres chemins de la mémoire, plus discrets, parfois souterrains, décidément critiques, qui transmettent le fil des expériences de l’égalité, de l’utopie, de la révolte contre la domination. Confrontée à un siècle de feu et de sang, la mémoire revendique ses droits sur le passé. Cette émergence de la mémoire a suscité un débat intellectuel, dont Enzo Traverso reconstitue ici les grandes lignes, de Halbwachs à Ricoeur, de Benjamin à Yerushalmi. A l’aide de nombreux exemples tirés de l’histoire du XXe siècle- fascismes, Shoah, colonialisme, ce livre met en lumière les fils qui relient les différents segments de la mémoire collective,l’écriture historienne du passé et les politiques de la mémoire.

L’arpentage est une méthode de découverte à plusieurs d’un ouvrage, en vue de son appropriation critique, pour nourrir l’articulation entre pratique et théorie. C’est une méthode de lecture collective issue de la culture ouvrière (cercles ouvriers) puis réutilisée pendant la seconde guerre mondiale par des résistants.

Projections du Cinéclub :
Jeudi 12 Janvier à 19H (le film est long, on commencera à l’heure !)
Mademoiselle de Park Chan-Wook (Corée du Sud, 2h25min)

En pleine colonisation japonaise en Corée, dans les années 1930, la riche japonaise Hideko embauche la jeune servante coréenne Sook-hee dans un gigantesque et sombre manoir appartenant à son oncle tyrannique ; elle ignore que cette dernière ourdit des plans maléfiques organisés avec un escroc qui se fait passer pour un comte japonais.

Jeudi 26 Janvier à 19H :
Bound de Lilly et Lana Wachowski (USA, 1h48min)

Violet, maîtresse d’un truand spécialisé dans le blanchiment d’argent pour la mafia, se prend d’une passion violente pour Corky, voleuse, en liberté provisoire après cinq ans de prison et qui repeint l’appartement de ses voisins. Violet décide de séduire Corky. Elle ne manque pas d’arguments car son compagnon cache dans leur appartement deux millions de dollars.