Monthly Archives: mai 2016

Programme du Kiosque juin 2016

CinéMinots :

Samedi 18 juin à 13h

Fantastic Mr. Fox, renard rusé, Madame Fox, leur fils Ash et le cousin Kristofferson défient trois méchants fermiers. Film d’animation réalisé par Wes Anderson (Scénario de W. Anderson et N. Baumbach), d’après le livre de Roald Dahl. 87 minutes, à partir de 6 ans.

Lecture en arpentage :

Dimanche 19 Juin à 14h30 (on commencera la lecture à 15h) lecture en arpentage du livre « Les chasses à l’homme » de Grégoire Chamayou.

Chasse aux esclaves fugitifs, aux Peaux-Rouges, aux peaux noires ; chasse aux pauvres, aux exilés, aux apatrides, aux Juifs, aux sans-papiers : l’histoire des chasses à l’homme est une grille de lecture de la longue histoire de la violence des dominants. Ces chasses ne se résument pas à des techniques de traque et de capture : elles nécessitent de tracer des lignes de démarcation parmi les êtres humains pour savoir qui est chassable et qui ne l’est pas. Aux proies, on ne refuse pas l’appartenance à l’espèce humaine : simplement, ce n’est pas la même forme d’humanité. Mais la relation de chasse n’est jamais à l’abri d’un retournement de situation, où les proies se rassemblent et se font chasseurs à leur tour.
Si la chasse à l’homme remonte à la nuit des temps, c’est avec l’expansion du capitalisme qu’elle s’étend et se rationalise. En Occident, « de vastes chasses aux pauvres concourent à la formation du salariat et à la montée en puissance d’un pouvoir de police dont les opérations de traque se trouvent liées à des dispositifs d’enfermement… Le grand pouvoir chasseur, qui déploie ses filets à une échelle jusque-là inconnue dans l’histoire de l’humanité, c’est celui du capital. »

L’arpentage est une méthode de découverte à plusieurs d’un ouvrage, en vue de son appropriation critique, pour nourrir l’articulation entre pratique et théorie. Méthode de lecture collective issue de la culture ouvrière (cercle ouvrier) puis réutilisée par les praticiens de l’entrainement mental pendant la seconde guerre mondiale par des résistants.

 

Cinéclub :

Après le burn-out du mois de mai, voici venu le mois de la «folie». Cinq films sur les fous, les folles, les déviantes, les anormaux, les marginales, les perché.e.s et les chéper.e.s… L’occasion d’interroger la norme, l’institution psychiatrique et l’enfermement.

Jeudi 02/06 à 20H : SHOCK CORRIDOR de Samuel Fuller (USA), 1963 (101 min).
Ambitieux, le journaliste Johnny Barrett entend décrocher le Prix Pulitzer.
Pour cela, il se fait interner dans un hôpital psychiatrique où il enquête sur une affaire de meurtre.
Jeudi 09/06 à 20H : SAN CLEMENTE de Raymond Depardon et Sophie Ristelhueber (France), 1982 (100 min).
Les patients de l’asile de San Clemente déambulent sous le regard complice de la caméra de Raymond Depardon. Caméra à l’épaule, souvent filmé en plan séquence, ce film est une évocation poétique de la vie dans cet ancien monastère converti en asile psychiatrique.
Jeudi 16/06 à 20H : JE SUIS UN CYBORG de Park-Chan Wook (Corée du Sud),
2006 (105 min).
Internée, Young-goon est persuadée d’être un cyborg. Elle refuse de s’alimenter préférant sucer des piles et parler aux distributeurs automatiques.
Il-Soon pense que tout va bien ! Grâce à son pouvoir qui lui permet de voler les qualités des gens qu’il observe, il est le seul à la comprendre. En tombant fou amoureux d’elle, il va tenter de la ramener à la réalité…
Jeudi 23/06 à 20H : LE PLEIN PAYS d’Antoine Boutet (France), 2009 (58 min).
Un homme vit reclus depuis trente ans dans une forêt en France. Il creuse en solitaire de profondes galeries souterraines qu’il orne de gravures archaïques. Elles doivent résister à la catastrophe planétaire annoncée et éclairer, par leurs messages clairvoyants, les futurs habitants.
Le film raconte cette expérience en marge de la société moderne, affectée par la misère humaine et la perte définitive d’un monde parfait.
Jeudi 30/06 à 20H : UNE FEMME SOUS INFLUENCE de John Cassavetes (USA), 1974 (155min)
Contremaître sur les chantiers, Nick est submergé de travail et ne peut rentrer chez lui pour la nuit. Après avoir laissé ses enfants à sa mère, sa femme Mabel est déprimée. Écrasée par le poids de sa famille et les conventions de la société, elle glisse doucement vers la folie…

Programme du cinéclub en pdf : programme cineclub juin 2016