Monthly Archives: décembre 2016

Permathème samedi 10 décembre 16h. (Nos ?) stratégies vs. No strategy ?

Permathème samedi 10 décembre à 16h :

(Nos?) stratégies vs. No strategy vs. No strategy

Se vautrer moins fort quand ça  pète.

Quelles pistes suivre quand les lignes se brouillent ou face aux injonctions à choisir son camp ? D’ailleurs quel est « notre » camp, et existe-t-il un « nous » politique ? Quelle alternative au « nous » originel, aux généalogies politiques enfermantes ou à l’essentialisme stratégique ? comment les écarts et l’hétérogénéïté peuvent-ils être fructueux ? Comment disputer sans céder au conflit systématique ? Comment se situer sans être assigné.e ni assigner ? Enfin, comment résonnent ensemble nos corps et les discours en circulation pour produire une politique parcellaire qui ne cartographie pas tout ?

Cette permathème sera l’occasion d’affiner nos points de vue, d’éclaircir notre pensée, d’expliciter nos positions pour répondre à ces questions de la manière la plus politique possible.

 

« On n’est pas une cellule ou une molécule – ou une femme, un colonisé, un manœuvre et ainsi de suite – parce qu’on pense voir, et voir depuis ses positions d’un œil critique. « être » est beaucoup plus  problématique et contingent. Aussi on ne peut déménager vers quelque point d’observation que ce soit sans devenir responsable de ce mouvement. La vision est toujours une question du pouvoir de voir – et peut-être de la violence implicite de nos pratiques de visualisation. […] C’est également valable quand on témoigne depuis la position de « soi même ». »

Dona Haraway, Savoirs situés : la  question de la science dans le féminisme et le privilège de la perspective partielle, 1988

Les perm’à’thème sont des moments pour partager nos connaissances et questionnements, réfléchir à plusieurs sur des sujets politiques et remettre en cause ce monde. Pour enrichir le débat et affûter nos critiques, chacun-e peut venir avec un bout de texte à lire ou à faire lire, avec la langue bien pendue ou au contraire avec l’envie de la laisser dans sa poche, avec les oreilles grandes ouvertes et l’envie d’affiner ses arguments.